Calcutta Calling…(or Kolkotta Kalling)

Par défaut

Un après-midi et à peine ça. Juste assez de temps pour descendre de mon avion des Andaman, prendre un taxi directement pour l’immense gare Howrah Station pour réserver mon train pour Varanasi, faire une visite éclaire dans le quartier le plus touristique (Chowringhe et Sudder Street) parce que c’est là que je suis sûre de trouver un cyber-café, manger correctement et repartir.

Calcutta est la dernière ville en Inde où on peut encore trouver des hommes-rickshaw, c’est à dire sans vélo ou autre. Ils sont partout dans la ville et il paraît que le moyen de vie est très courte, ce qui n’étonne personne. Je vous avais mise une photo d’un rickshaw mais il s’est transformé en double des gens qui se baignent. Ci dessous Howrah Station.

En fait je m’étais plus ou moins résignée à rester quelques jours à Kolkotta car tous les trains pour Varanasi affichaient complets sur internet. Je suis vraiment bluffée par le système ferroviaire (ferroviaire étant bien les trains?) ici. Déjà c’est gigantesque mais surtout le système de réservation est très efficace et apparemment les trains sont très fiables. J’avoue qu’ils sont supra-lents mais ils sont plus confortables que les bus sur des longues distances et j’essaie d’éviter les avions le plus possibles car on ne voit rien et on côtoie pas les mêmes personnes. Dans le train, vu qu’il y a plusieurs classes différents, il est accessible à tous.

Comme je disais, je pensais rester à Kolkotta mais il me rester une dernière carte à jouer. Les trains en inde ont une quota de 60 places qui sont mises à côté pour les touristes et les billets sont mis en vente 24h avant le départ du train. Je me suis dit que peut-être, peut-être je pourrais trouver un de ces billets, donc direction Howrah Station. Cette gare dinosauresque dans tous les sens du terme doit datée de l’époque colonial. Malgré un bordel sans nom, des gens couchés partout, ça semble bien marcher. Je me suis renseignée au guichet et la jeune fille m’a confirmée que en effet mon train était complet mais de me rendre au Foreign Tourist Office qui était de l’autre côté de la rivière et je pouvais prendre le ferry pour y aller. Ce que j’ai fait. Le ferry coûte la grande somme de 4 roupies. Vu que 100 roupies = environ (selon mes calculs personnels qui sont très aléatoires) 1€50, 4 roupies = combien? Sur les bords de la rivière (c’est le Gange ici?) on voit des gens qui se lavent et qui prient (oui ça doit être les Ganges). On est quand même à Calcutta donc vous pouvez imaginer l’eau. Beurk. Au Foreign Tourist Office après avoir rempli plein de formulaires (on ne fait que ça en Inde), j’ai eu la bonne surprise de dégoter la dernière couchette pour Varanasi dans un « compartiment » (pas des vrais compartiments vu qu’il y a juste un maigre bout de tissu qui nous separe du couloir) pour 6. Je nai pas la meilleur place vu que je suis le jambon du sandwich, mais je m’en fou, j’ai une place ce soir. Merci petite etoile. Du coup je reclaque 4 roupies encore pour retourner à Howrah et laisser mon gros sac dans les vestiaires qui coute la grande somme de 10 roupies. Le ferry qui arrive…

Ensuite je fais une petit tour de Calcutta. Tout petit tour en fait parce que 1) je n’ai pas apporter des guides touristique avec Inde du nord (je suis en train de faire des écarts dans mon itinéraire) donc je n’ai pas d’infos sur la ville sauf quelques petites choses que j’ai notée quand j’ai empruntée un livre aux les Andamans et 2) il ne fais pas beau, Il y a même un orage qui se prepare et en tongs ca va glisser et je n’ai pas envie de mettre ni main ou fesse par terre ici. Je marche dans la direction du quartier touristique parce que c’est là que je vais trouver un cybercafé et quelque chose correct à manger. Sur la route je me rends compte que c’est différent ici par rapport au sud…Chennai étant la plus grande ville que j’ai fait je ne peux comparer qu’avec elle. À Calcutta j’avais l’impression d’être jetée dans le décor des Misérables. Des gens partout partout sur le trottoir, des gens maigrissimes. La Pauvreté. Ce n’est pas la ville de la mère Thérèse pour rien. Elle est partout d’ailleurs, son effigie, des centres et il y a beaucoup d’occidentaux qui sont ici pour faire un peu de bénévolat. Dans le bus de retour, un monsieur m’a demandé si j’étais une bénévole. Next time maybe.

Cet homme fabrique des « washing stones », des pierres pour laver le linge. C’est très beau mais je garde mon Miele.

Donc voilà pour Calcutta, j’ai des photos d’un peu de tout ce que j’ai vu et fait et je les partage avec vous. Je retourne donc à Howrah en bus. Je ne pourrais pas dire que je connais les bus à Calcutta mais avec l’orage je voulais prendre un taxi et quand j’ai demandé le prix il m’a dit 300 roupies!!! N’importe quoi. Ça c’est parce que je suis blanche et parce qu’il pleut. La totale. Quelqu’un sur un scooter derrière le taxi m’a crié « Prends le bus » et m’a montré le bus en question. Génial. 6 roupies.

J’arrive à la gare, je trouve mon train, ma couchette, mes compagnons de voyage – en tout cas mes compagnons pour une partie du voyage parce que ça change beaucoup dans la nuit avec les arrêts. La couchette au dessus de moi s’est changé 3 fois. Ça fait 3 changements de draps et 3 passages du contrôleur. C’est impressionnant comment c’est organisé. Il y a même quelqu’un qui passe le serpillière dans le compartiment. Et c’est parti pour 14 heures de voyage et des nouvelles aventures….Ah oui je vous ai oublié de vous donner le prix de mon 3ème classe (il y encore 2 en dessous) Calcutta – Varanasi : 14 euros.

;

;

"

    • Merci a toi Julie pour ton feedback si joyeux et positif chaque fois. Ça me fait réellement plaisir de savoir que tu suives mon blog entre Miami et Paris avec autant d’enthousiasme. C’est formidable. J’ai du mal avec le blog pour Varanasi parce que l’endroit est si particulier…les mots semble fade. Heureusement j’ai eu l’idée de poster des photos de Varanasi parce que j’ai environ 400 et le choix est difficile. Je ne peux pas en mettre sur le blog parce que le téléchargement de mon iPad vers le blog bogue souvent et je vois qu’ils ne sortent pas en taille réelle mais en mini-machins-écrasés.

      Je tembrasse fort aussi et te dis encore merci🙂

      Envoyé de mon iPad

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s