Archives de Catégorie: Uncategorized

Viva Varanasi

Par défaut

Quelques images de vie, de bonheur, de spontanéité. On dirait que la méfiance n'existe pas ici, mais ça serait trop naïve de ma part. Par contre, le Savoir Être Heureux À Chaque Instant, si. Ashish Kumar le chauffeur de rickshaw le plus sympathique, intelligent, drôle, cultivé, honnête qui puisse exister nous a dit que les français ne savent pas être heureux.

Ce n'est pas moi qui l'ai dit c'est lui. Maintenant il n'y a qu'à…

Des copains qui voulaient être pris en photo avec leurs vélos

 

 

Moment magique...un étranger s'y incruste dans la séance photo pendant 2 secondes

Jeune fille rentrent dans le temple bouddhiste de Sarnath à quelques kilomètres de Varanasi

 

Un jeune bouddhiste dans un temple à Varanasi

Un enfant et son chien nous observe d'un balcon

Tout le monde est captivé!

 

Ashish Kumar, le meilleur auto-rickshaw de Varanasi. Une mine d'information et rigolade à un prix honnête!

 

Publicités

Dirty (but-oh-my-god-so-wonderful-to-be-back) Delhi

Par défaut

Et nous voila arrivés à 23h hier soir à Indira Gandhi Airport. Avec douze heures de retard certes (je vous épargne les détails) et très fatigués, mais heureux d'être enfin « là ».

Malgré la fatigue, les yeux de Louis étaient tout écarquillés par la folle circulation, les presque-accidents qui se passent sous notre nez. Petit hôtel trouvé en plein milieu du quartier Pahar Ganj, le quartier des bazars.

 

On a dormi jusqu'à 12h heure locale tellement on était fatigués. Je voulais aller à la gare pour réserver nos billets de train pour plus tard mais étant dimanche la billetterie pour les touristes était fermé. Ensuite ATM pour retirer des roupies, puis chez un vendeur de carte SIM pour avoir un numéro local. Même routine que l'année dernière : photos d'identité – fallait que je bouge ma frange pour dégager le front comme d'habitude – , photocopies passport et visa, plein de signatures sur plein de lignes. Et ce n'est pas fini encore. La ligne sera normalement en route ce soir et il faut que j'appelle un numéro pour dire mon nom et adresse. Là et uniquement là il marchera. Peut être. Ensuite direction chercher quelque chose à manger. On s'est arrêté dans un tout petit boui-boui avec des grosses marmites remplies de sauces bouillenantes et pas mal du monde à table à « l'intérieur ». On s'installe, choisit un « veg curry kofta » avec du riz et chapatti. Première fois pour Louis à s'exercer à manger avec la main droite. Comme moi, il est gaucher, et il faut un peu temps pour s'habituer à manger à l'indienne. Puis lavage des mains dans levier qui est au milieu du resto et c'est parti pour faire un tour.

 

Ça grouille de partout dans tous les sens possibles et imaginables et même non-imaginables. Les rickshaw à velo, les auto-rickshaw, les scooters, les taxis. je ne vais vous même pas mentionner les klaxonnes tellement ils font parti du paysage. Les incessants « where are you from, » commencent, je souris, je sais que je suis en Inde et ils ne veulent pas de mal, mais sont juste curieux. Je choisis un auto-rickshaw – ou c'est plutôt lui qui m'a choisi, ils sont très habiles – et on visite une magnifique temple Sree Lakshmi Narain Temple. Très beau et reposant.

 

Ensuite visite du India Gate et la résidence du première ministre. Ici on sent très fortement la colonisation des anglais, des grandes avenues majestueuses, des arbres partout et des immenses espaces vertes que j'aimerais bien trouver à Paris. Les indiens s'y promènent en couple ou viennent pique-niquer en famille.

 

Retour au bazar, on balade dans les petites ruelles mais vers 17h on prend refuge dans notre chambre d'hôtel pour s'échapper au brouhaha sympa mais épuisant – surtout pour une première jour. Je ne veux pas faire peur à Louis, je sais que c'est « beaucoup » et nous avons 3 semaines devant nous. Tous les sens sont en éveil permanent et c'est vrai que c'est fatiguant.

 

Demain direction Jaipur. J'ai pris un chauffeur pour faire notre bref tour de Rajasthan. Après, il va nous laisser à Agra et on fera le reste en train et bus.

 

India India India…j’y retourne

Par défaut

….un an et quelques poussières de mois après mon séjour en Inde, j'y retourne. Cette fois-ci accompagné de Louis mon fils de 18 ans. Incroyable mais vrai. Juste 3 petites semaines, mais je sais qu'on va voir et vivre des choses et expériences extraordinaires. On va partir dans le nord, on fera un petit tour de Rajasthan d'abord – un petit tour car Rajasthan est un grand région et il aura fallu plus de temps que nous avons. Nous irons ensuite à Agra pour s'émerveiller à l'aube devant le Taj Mahal et puis….et puis….je retourne à cet endroit bouleversant….Benares, aussi connu sous le nom de Varanasi. Depuis que j'y suis revenue il n'y a pas une journée que je ne pense pas à Benares. Ensuite changement d'ambiance, on ira visiter une superbe site archéologique Khajaraho, connu pour ses sculptures érotiques. En effet après les crémations et ablutions dans le Ganges à Benares ça nous ramènera parmi les vivants.

Vouili voulou. Nos backpacks sont prêts pour notre départ demain, avec la trousse de secours rempli de l'indispensable Imodium et Smecta…'j'espère cette fois échapper le redoutable Delhi-belly.

Il y aura des pelles et des pelles de photos car c'est quand même le pays le plus photogénique du monde je crois. En avant goût, je vous laisse avec une de l'année dernière. D'ailleurs peut être je retrouverai ce sadhu cette année. À suivre….